Comprendre le tarifs des assurances automobiles

prix de l'assurance auto

Les tarifs des cotisations d’assurance auto varient, parfois fortement, d’une compagnie d’assurance à l’autre. Si tous les assureurs se basent sur les mêmes critères pour définir votre cotisation, ils n’appliquent pas les mêmes méthodes de calcul.

Comment sont calculées les cotisations ?

Les cotisations sont calculées à partir de trois paramètres :

Quels sont les critères de la cotisation de base ?

Le profil type du conducteur

Le profil type du conducteur est défini selon plusieurs critères :

Toute fausse déclaration est passible d’une action en justice de la part de l’assureur.

Le type de véhicule

Le modèle du véhicule entre en jeux pour deux raisons :

Quels sont les critères de surprime ?

Les risques aggravés

Les assureurs sont libres de fixer des majorations tarifaires au conducteur ayant déjà eu des comportements répréhensibles, mais ces majorations sont limitées. En voici quelques-unes :

Le conducteur novice

Un conducteur est considéré comme novice s’il possède son permis de conduire depuis moins de trois ans ou s’il n’a pas été assuré les trois années précédentes. Dans ce cas, l’assureur peut lui appliquer une majoration tarifaire dans la limite de 100% la première année. En l’absence d’accident responsable, cette limite descend à 50% la deuxième année et disparaît la troisième année.

A noter concernant l'assurance de véhicule haut de gamme ou sportif: les conducteurs novices ( CRM supérieur à 0.90) seront très souvent refusés par les compagnies d'assurace.

Le cas de la conduite accompagnée

Si le conducteur a passé son permis de conduire suite à une conduite accompagnée, la surprime est de 50% la première année et 25% la deuxième année en l’absence d’accident responsable. La troisième année, elle disparaît.

Comment fonctionne le bonus / malus

Chaque conducteur est assuré pour la première fois avec un coefficient de 1.

Le bonus

Chaque année sans accident responsable permet une réduction de 5% du coefficient. Le coefficient minimal qui peut être atteint est 0.5. Cela correspond à un bonus de 50% et à 13 ans de conduite sans accident responsable.

Le malus

A l’inverse, chaque accident responsable multiplie le coefficient de l’année précédente par 1.25 (ou 1.125 pour un accident partiellement responsable). Le coefficient maximal est de 3.5.

Toutefois, si l’assuré a bénéficié d’un bonus de 50% pendant au moins trois ans, le premier accident responsable n’est pas pris en compte et n’induit pas de malus. Au bout de deux ans sans accident responsable, le coefficient repasse à 1, pour tous les conducteurs.

Quelques exemples de tarifs d'assurance pour les voitures de luxe

Assurance FERRARI CALIFORNIA de 2011, bonus de 0.50, Aquitaine, tous risques 1900 € / an.

Assurance porsche 911 de 1995, bonus de 0.60, Savoie, tous risque, 940 €

Assurance BMW M3 de 2016, CRM 0.76, Val de Marne, garanties tous risques + valeur à neuf + rc circuit, 2340 € / an